Désinfection des surfaces à l''aide de lampe UV

acarien

xxxxxxxx


Le seuil de sensibilisation est de 2 µg (micro gramme) d'acarien par gramme de poussière. Au sein du corps médical, c'est le seuil d'alerte à partir duquel le risque de produire des anticorps de l'allergie est démontré (source : Platts-Mills et al, 1997)

Que font-ils ?

L’acarien vit au sein d’une colonie de plusieurs milliers d’individus. Il passe la plus grande partie de sa vie à manger. Leur condition de vie optimum est de 25°C et 80 % d’humidité. Dans ces conditions, l’acarien mange 5 fois plus, il se reproduit 5 fois.

La poussière et les déjections d’acariens se répandent dans l’air à chaque mouvement sur le matelas. Ce dernier agit comme un soufflet qui fait tournoyer les déjections, les acariens ou leurs cadavres lesquelles atterrissent :

  • sur notre peau provoquant des démangeaisons  (eczéma)
  • dans les yeux (larmoiement, conjonctivite)
  • dans la bouche, le nez et donc le système respiratoire (rhinite, asthme…).

Que faire au quotidien ?

oreiller

La présence d'acarien n'est pas liée à un problème d'hygiène, même les logements les plus propres y sont exposés. Seul leur taux de concentration peut devenir critique, à tout moment de l'année et à tout âge.

Ces mesures ne remplacent pas un suivi médical mais contribuent à la diminution de la pollution intérieure de l'habitat:

  • Aplanir : avoir un sol lisse et lavable facilement (ni moquette, ni tapis)
  • Aérer : ouvrir les fenêtres tous les jours afin de diminuer la température et l'humidité de la chambre